Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
https://naturephotosport.over-blog.com
naturephotosport.over-blog.com
Menu
FLY BIRDS

FLY BIRDS

Quel n'est pas le photographe qui souhaite prendre un oiseau en plein vol?

Pour les gros volatiles c'est facile car ils ont souvent un vol ample et ils planent la plupart du temps. Pour le décollage et l’atterrissage les capacités techniques des appareils photos d’aujourd’hui sont suffisantes. Mais pour les passereaux la difficulté est tout autre. En effet ces  oiseaux sont très farouches; ils sont petits et l'autofocus a bien du mal à les localiser pour faire la MAP. Pour accroitre la difficulté s'il en était besoin; le vol de ces oiseaux est erratique.

Comment faire?

1/ Il faut fixer l'oiseau pour être certain qu'il viendra plusieurs fois au même endroit, donc la solution vous l'aviez deviné c'est de lui donner à manger et à boire.

2/ Si vous avez observé les oiseaux avant d'appuyer frénétiquement sur votre déclencheur, vous avez remarqué que l'oiseau se choisit un poste d'observation, c'est souvent une branche placée pas très loin du lieu de nourrissage où il peut surveiller les alentours  et constater qu'il n'y a pas de danger pour l'instant.

3/ Il est préférable d'être en affut bien camouflé, n'oublions pas que ces oiseaux ont une très bonne vue. La billebaude est possible mais source de bien des échecs.

4/ Votre appareil photo est sur un trépied et vous avez désactivé TOUS les automatismes car il ne sont pas assez performants. Débrayer le stabilisateur optique et l'autofocus. vous faites une MAP manuelle sur l'endroit où vous prévoyez que l'oiseau va atterrir (je sais c'est aléatoire). Vous fermez le diaphragme pour avoir un maximum de profondeur de champ. Vous utilisez une vitesse d'obturateur aux alentours 1/800èm de seconde, les ailes seront un peu floues mais ce n'est pas gênant. Si vous voulez tout immobiliser le 1500 ou le 2000èm de seconde sera parfait.

5/ Vous utilisez une télécommande et vous regardez l'oiseau quand il est sur son perchoir et surtout vous ne restez pas l’œil collé au viseur car vous déclencherez trop tard. Vous avez activé le moteur en rafale plus les rafales sont rapides meilleur c'est. Quand l'oiseau décolle de son poste d'observation vous appuyez.; bien sûr il y aura énormément de déchets, mais sur la petite dizaine de photos que vous avez prise il y a peut être la photo de vos rêves! 

Il est évident que l'oiseau ralentit son vol au moment de l’atterrissage. Au moment du décollage ce n'est pas la peine de déclencher à moins d'avoir une chance folle. dernier conseil mesure spot et al servo si votre autofocus est ultra performant.

 

FLY BIRDS
FLY BIRDS
FLY BIRDS
FLY BIRDS
FLY BIRDS
FLY BIRDS
FLY BIRDS
FLY BIRDS
FLY BIRDS
FLY BIRDS
FLY BIRDS
FLY BIRDS
FLY BIRDS
FLY BIRDS
FLY BIRDS
FLY BIRDS